Banner image - Inukshuk

Gouvernance d'entreprise

L’Administration de l’aéroport international d’Ottawa est régie par un conseil d’administration formé de 14 membres, qui sont nommés par différents organismes de sélection provenant d’organisations de la région de la capitale nationale et de différents paliers gouvernementaux.

Le conseil d'administration

  • Proposé par : Ville de Gatineau
    Président du conseil
  • Craig Bater
    Proposé par : Ottawa Chamber of Commerce
  • Thom Bennett
    Sélectionné par : Ministre des Transports
  • John Boyd
    Sélectionné par : Gouvernement de l'Ontario
  • Christopher Carruthers
    Hors cadre
  • Ron Clifton
    Proposé par : Invest Ottawa
  • Scott Eaton
    Hors cadre
  • Barbara Farber
    Proposée par : Ville d'Ottawa
  • Patrick Kelly
    Proposé par : Tourisme Ottawa
  • Brendan McGuinty
    Proposé par : Ville d'Ottawa
  • Jacques Sauvé
    Hors cadre
  • Susan St. Amand
    Sélectionnée par : Ministre des Transports
  • Janice Traversy
    Hors cadre
  • Vacant
    Proposé par : Chambre de commerce de Gatineau
  • Mark Laroche
    Président et chef de la direction

L’adoption, en 1994, de la Politique nationale des aéroports a entraîné la création d’administrations aéroportuaires locales partout au Canada. Ces administrations ont vu le jour d’abord avec la constitution d’un conseil d’administration nommé par la collectivité qui a été chargé de surveiller la gestion de l’installation locale.

Le Conseil d’administration de l’Aéroport international d’Ottawa suit ces lignes directrices, qui font partie des Statuts de l’Administration :

  • inclure des professionnels dont la candidature est proposée par les trois paliers de gouvernement, le milieu et les organisations de gens d’affaires;
  • les dirigeants élus et les fonctionnaires ne peuvent être administrateurs;
  • chaque administrateur a une obligation de fiduciaire envers l’Administration de l’aéroport;
  • le Conseil se réunit de six à huit fois pendant l’année;
  • sa responsabilité principale consiste à contrôler la conduite des affaires et à surveiller la gestion afin d’assurer que l’aéroport réalise ses stratégies et atteint ses buts à long terme;
  • le Conseil d’administration doit se conformer aux règles sur les conflits d’intérêts, au Code d’éthique des affaires et aux principes de la reddition de comptes au public.