Finalisation du budget d'immobilisations 2000 de l'AAIMCO : L'expansion de l'aéroport franchit une nouvelle étape

Date de diffusion: 
25 Novembre 1999 :00ampm-abbreviation am
L'Administration de l'Aéroport international Macdonald-Cartier d'Ottawa a annoncé aujourd'hui que le Conseil d'administration avait approuvé un budget d'immobilisations de 24 millions de dollars pour l'an 2000 – sans aucune subvention des contribuables.

M. Regis Trudel, président du Conseil d'administration, a déclaré : «Le Conseil d'administration est convaincu que nous pourrons poursuivre l'an prochain les travaux préliminaires et la planification entourant le programme d'expansion envisagé. Nous reconnaissons par ailleurs que l'aéroport a des besoins d’entretien que nous ne pouvons ignorer.

«En l'an 2000, l'Administration de l'aéroport agira avec prudence avant de prendre une décision finale concernant l'expansion».

Le budget 2000 comporte 18 millions de dollars destinés à des travaux préparatoires pour le programme d'expansion de l'aéroport. Ces travaux englobent la conception de plans d'architecture et d'ingénierie et diverses activités de développement des sites. L'Administration aéroportuaire ira sous peu en appel d'offres pour retenir les services d'une firme d'architecture et d'ingénierie. (En 1999, l'Administration aéroportuaire a dépensé 4 millions de dollars pour le programme d'expansion.)

Le budget comprend également une somme de près de 6 millions de dollars pour l'amélioration des immobilisations et l'entretien de l'aéroport, notamment la réfection de pistes et d’aires de trafic, des travaux d'aménagement du terminal et le programme annuel de remplacement des véhicules. (En 1999, l'Administration aéroportuaire a dépensé 2,4 millions de dollars pour l'amélioration des immobilisations.)

Depuis le transfert effectué en février 1997, l'Administration a dépensé plus de 17 millions de dollars pour améliorer l'aéroport.

Le président et chef de la direction de l'Aéroport international d'Ottawa, Paul Benoit, a déclaré : «La prochaine phase constitue une étape décisive en vue de doter la région de la Capitale nationale de l'aéroport qui lui permettra de maintenir sa compétitivité durant les prochaines décennies.

«La méthode graduelle que nous préconisons confère au programme d'expansion un maximum de souplesse, de pertinence et de rentabilité.

«Si le programme est approuvé, en fin d’année prochaine, l'expansion constituera le projet de construction le plus important dans la région au cours des 20 dernières années. Notre région a besoin d'un nouvel aéroport, d'un aéroport qu'elle a les moyens de s'offrir et qui répondra en temps opportun aux véritables besoins de voyage de notre collectivité».

-30-


Pour plus de renseignements :
Laurent Benoit (613) 248-2050
Directeur, communications et affaires publiques