Banner image - Inukshuk

L’Administration de l’aéroport commente les conclusions du Bureau de la sécurité des transports

Date de diffusion: 
13 Juin 2013 :00ampm-abbreviation am

Le Bureau de la sécurité des transports (BST) vient de rendre public son rapport final sur la sortie de piste d’un aéronef de la United Express/Trans States Airline survenue le 16 juin 2010.

Ce rapport d’enquête fait état de plusieurs causes et facteurs ayant contribué à cette sortie de piste, et seulement l’un d’entre eux se rapporte à l’Aéroport international d’Ottawa. L’accumulation d’eau de pluie sur la piste 07/25, due à un vent de travers et à la conception de la pente de la piste, aurait entraîné une diminution du coefficient d’adhérence au moment de l’atterrissage du vol en question.

Tel que signalé l’été dernier, l’Administration de l’aéroport a poursuivi la remise en état de l’ensemble de ses pistes, un projet échelonné sur plusieurs années. La phase I de ce projet, portant sur la réfection de la piste 04/22 dédiée à la circulation de l’aviation générale, a été complétée en 2011. La phase II, portant sur la réfection de la piste 07/25, une piste de 8 000 pieds, est presque complétée : durant l’été 2012, la piste a été entièrement reconstruite, le câblage électrique et le système d’atterrissage aux instruments (ILS) de NAV CANADA ont été remplacés et une aire de sécurité d’extrémité de piste (RESA) a été ajoutée à chaque extrémité, et le rainurage de la piste sera effectué cet été. La phase III portera sur la réfection de la piste 14/32, une piste de 10 000 pieds, et sera menée à bien en 2014-2015. Les travaux réalisés dans le cadre des phases II et III dépasseront les normes de Transports Canada et seront conformes à celles de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et de la Federal Aviation Authority (FAA) des États-Unis.

« L’Administration de l’aéroport a pleinement collaboré à cette enquête et est satisfaite de la rigueur du rapport du BST, a déclaré Mark Laroche, président et chef de la direction de l’Administration de l’aéroport. L’Aéroport d’Ottawa entend demeurer un chef de file parmi les grands aéroports canadiens en ce qui a trait à la sécurité de son aérodrome. » 

L’AAIMCO exploite l’Aéroport international d’Ottawa sans subventions du gouvernement dans le cadre d’un accord de cession de bail sur 80 ans avec Transports Canada. L’AAIMCO a pour mandat de gérer, d’exploiter et de mettre en valeur les installations et les terrains de l’aéroport pour soutenir la croissance économique de la région de la capitale nationale.