L’ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT D’OTTAWA ANNONCE LES RÉSULTATS DU T2 - LES VOLUMES DE PASSAGERS ATTEIGNENT DES SOMMETS

Date de diffusion: 
14 Septembre 2004 :00ampm-abbreviation am

L’Administration de l’aéroport international d’Ottawa a publié aujourd’hui ses résultats financiers pour le deuxième trimestre de 2004.

Pour les six mois terminés le 30 juin 2004, l’excédent des revenus sur les dépenses avant amortissement a été de 4,1 millions de dollars comparativement à 10,2 millions pour les six mêmes mois de 2003. L’augmentation du montant des dépenses en intérêts dans l’état des résultats a été le principal déterminant. L’amortissement est passé de 1,7 million de dollars pour les six premiers mois de 2003 à 6,5 millions de dollars pour les six premiers mois de 2004, parce qu’il est désormais calculé sur la vie économique estimée de la nouvelle aérogare. L’amortissement a entraîné une perte de 2,4 millions du bénéfice net de l’Administration, comparativement à un bénéfice de 8,6 millions de dollars pour les six premiers mois de 2003.

L’Aéroport d’Ottawa a vu son trafic passagers augmenter de 11,2 % à la fin du deuxième trimestre de 2004, comparativement à la même période en 2003. Il y a eu une augmentation du nombre de voyages dans tous les secteurs : 9,1 % pour les voyages au Canada, 12,4 % pour les voyages transfrontaliers, et 31,4 % pour les voyages internationaux. Au total, il y a eu 1 789 629 passagers embarqués et débarqués au cours de la première moitié de 2004, ce qui s’inscrit dans les volumes records connus avant le 11 septembre 2001.

Revenus
L’Administration a produit des revenus totaux de 34,2 millions de dollars dans les six mois se terminant le 30 juin 2004, comparativement à 30,6 millions de dollars dans les six premiers mois de 2003. Tous les revenus reflètent les incidences positives de l’accroissement du trafic passagers. Les revenus aéronautiques, y compris les droits d’aérogare, les redevances de la passerelle d’embarquement et les droits d’atterrissage imposés aux transporteurs aériens, ont augmenté de 20 % par rapport aux chiffres de 2003. L’augmentation est attribuable en partie à la hausse d’activité des compagnies offrant des vols nolisés vers les destinations soleil au cours de l’hiver.

Dépenses
Les dépenses totales avant amortissement sont passées de 20,4 millions de dollars dans les six premiers mois de 2003 à 30,0 millions de dollars dans les six premiers mois de 2004. Les dépenses en intérêts ont pesé 6,0 millions de dollars de l’augmentation.

L’AAIMCO exploite l’Aéroport international d’Ottawa sans subventions du gouvernement dans le cadre d’un accord de cession de bail sur 60 ans avec Transports Canada. L’AAIMCO a pour mandat de gérer, d’exploiter et de mettre en valeur les installations et les terrains de l’aéroport pour soutenir la croissance économique de la région de la capitale nationale. Sa nouvelle aérogare ultramoderne a ouvert ses portes le 12 octobre 2003.

-30-

Personne-ressource :
Krista Kealey
Administration aéroportuaire d’Ottawa
(613) 248 2050
kealeyk@ottawa-airport.ca