L’ADMINISTRATION DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’OTTAWA MAINTIENT LE CAP

Date de diffusion: 
6 Novembre 2003 :00ampm-abbreviation am
Le 6 novembre 2003 (Ottawa) – L’Administration de l’aéroport international d’Ottawa a publié aujourd’hui ses résultats financiers pour le troisième trimestre de 2003.

Pour la période de neuf mois se terminant le 30 septembre 2003, l’excédent des revenus sur les dépenses a été de 13,9 millions de dollars comparativement à 9,7 millions de dollars pour les neuf mois correspondants de 2002. Les frais d’amélioration aéroportuaire (FAA) sont l’élément qui a eu le plus d’impact sur les résultats d’exploitation de l’Administration.

L’Aéroport d’Ottawa a connu une augmentation du nombre de voyageurs au premier trimestre; par contre, le nombre de voyageurs a diminué de 2,1 % au deuxième trimestre et de 0,9 % au troisième trimestre par rapport aux mêmes trimestres de l’an dernier. Le résultat d’ensemble à la fin de septembre traduisait une hausse de 0,3 % par rapport au résultat de l’an dernier.

Revenus
L’Administration a produit des revenus totaux de 46,0 millions de dollars dans les neuf mois se terminant le 30 septembre 2003 comparativement à 41,3 millions de dollars pour la même période de 2002. Les revenus aéronautiques, y compris les frais d’aérogare, les redevances de la passerelle d’embarquement et les droits d’atterrissage imposés aux transporteurs aériens, ont augmenté de 0,6 % par rapport à la même période de 2002. Les frais d’amélioration aéroportuaire ont crû de 43 % par rapport aux 10,2 millions de dollars de dollars des neuf premiers mois de 2002 et atteint 14,6 millions de dollars pour la même période de 2003.

Dépenses
Les dépenses totales ont progressé de 0,5 million de dollars, passant de 31,6 millions de dollars dans les neuf premiers mois de 2002 à 32,1 millions de dollars pour les neuf premiers mois de 2003. Les dépenses liées à la demande de protection contre la faillite d’Air Canada, l’augmentation des coûts d’assurance et d’énergie, l’accroissement des coûts des régimes d’avantages sociaux et les coûts de sécurité non assumés par l’ACSTA ont contribué à l’augmentation des dépenses et ont été partiellement épongés par une diminution du montant des dépenses en intérêts.

Ressources en capital
Conformément au mandat de l’Administration, tous les bénéfices sont réinvestis dans les opérations et le développement de l’aéroport, et notamment dans les dépenses d’investissement pour répondre aux besoins opérationnels continus. Dans les neuf premiers mois de 2003, à l’exclusion des intérêts capitalisés, l’Administration a effectué des sorties de fonds de 82 millions de dollars en dépenses d’investissement pour le PAE et ramené à environ 0,3 million de dollars ses niveaux de dépenses d’investissement pour l’entretien.

Le 1er janvier dernier, les FAA sont passés de 10 $ à 15 $ par voyageur embarqué. Il a fallu appliquer cette hausse plus tôt que prévu en raison de la diminution du nombre de passagers constatée depuis 2001. Les frais d’amélioration aéroportuaire servent exclusivement à payer l’expansion de l’Aéroport d’Ottawa, et notamment à faire le service de l’offre d’obligations que l’Administration a présentée en mai 2002.

L’AAIMCO exploite l’Aéroport international d’Ottawa sans subventions du gouvernement dans le cadre d’un accord de cession de bail sur 60 ans avec Transports Canada. L’AAIMCO a pour mandat de gérer, d’exploiter et de mettre en valeur les installations et les terrains de l’aéroport pour soutenir la croissance économique de la région de la capitale nationale. Sa nouvelle aérogare ultramoderne a ouvert ses portes le 12 octobre 2003.

-30-
Personne-ressource:
Krista Kealey
Administration aéroportuaire d'Ottawa
(613) 248-2050
kealeyk@ottawa-airport.ca