L’AÉROPORT INTERNATIONAL D’OTTAWA CONNAÎT UNE ANNÉE RECORD

Date de diffusion: 
12 Janvier 2011 :00ampm-abbreviation am
L’Administration de l’aéroport international d’Ottawa est fière d’annoncer que le nombre de passagers a connu une année record en 2010.

Selon les calculs, l’Aéroport d’Ottawa a accueilli 4 473 894 passagers, ce qui représente une augmentation de 5,7 % par rapport à 2009. Les chiffres se répartissent comme suit :

Voyages domestiques : 3 303 170 Augmentation : 5,1 %
Voyages transfrontaliers : 725 781 Augmentation : 6,3 %
Voyages internationaux : 444 943 Augmentation : 9 %

« Cette croissance témoigne de la vigueur de l’économie dans la région d’Ottawa-Gatineau et de la confiance à l’égard du marché touristique local, comme le démontrent nos partenaires aériens, qui ne cessent d’augmenter le nombre de sièges offerts et le nombre de vols desservant notre région », a déclaré Paul Benoit, président et chef de la direction de l’Administration de l’aéroport.

« Nous sommes particulièrement enchantés de constater une telle reprise du nombre de voyages domestiques et transfrontaliers et nous nous réjouissons à la perspective d’une croissance soutenue en 2011 », a ajouté Raymond Brunet, président du Conseil d’administration de l’Administration de l’aéroport.

Le trafic international connaît ainsi une troisième année consécutive de croissance, prouvant que notre région appuie l’ajout de nouvelles liaisons internationales au marché.

Parmi les nouveaux vols offerts en 2010, mentionnons les suivants : Air Canada à destination de Regina, US Airways à destination de Charlotte et WestJet à destination de Las Vegas. Par ailleurs, plusieurs transporteurs aériens ont augmenté le nombre de sièges offerts, notamment Delta, US Airways, Bearskin, WestJet et Porter.

L’AAIMCO exploite l’Aéroport international d’Ottawa sans subventions du gouvernement dans le cadre d’un accord de cession de bail sur 60 ans avec Transports Canada. L’AAIMCO a pour mandat de gérer, d’exploiter et de mettre en valeur les installations et les terrains de l’aéroport pour soutenir la croissance économique de la région de la capitale nationale.

-30-