Le 1er février correspond au premier anniversaire de l'Administration de l'aéroport

Date de diffusion: 
29 Janvier 1998 :00ampm-abbreviation am
Une année bien remplie au cours de laquelle s'est manifesté un nouvel « esprit de corps » à l'Aéroport international d'Ottawa

Au cours de la fin de semaine qui vient aura lieu le premier anniversaire de la nouvelle Administration de l'aéroport, qui aura alors assumé depuis un an l'exploitation de l'aéroport international de la région de la capitale nationale. Durant cette période, l'Aéroport international d'Ottawa a subi une transformation en vue d'en préparer les installations et les services pour le 21e siècle et au-delà.

« Nous avons franchi nombre d'étapes importantes, déclare Paul Benoit, par exemple la mise en place du centre d'inspection de dédouanement et la réalisation des premières phases du projet du plan directeur. Somme toute, nous continuons d'améliorer le service aux clients ainsi que la satisfaction de ces derniers. »

Comme fait saillant principal de l'année, M. Benoit souligne l'ouverture, en juillet dernier, du centre d'inspection de dédouanement des États-Unis. Ce centre d'inspection augmente les possibilités de vols directs entre Ottawa et les destinations au Sud de la frontière en permettant aux voyageurs de passer à la douane avant même de quitter Ottawa. Ainsi, les vols canadiens et américains peuvent désormais atterrir partout aux États-Unis, et ce, peu importe les installations d'inspection de dédouanement prévues à l'aéroport de destination. « Depuis l'ouverture du centre d'inspection, Ottawa a ajouté des vols vers LaGuardia, Newark et Boston, ce qui facilite l'accès à des villes comme Raleigh-Durham, Atlanta, Orlando et bon nombre d'autres centres des États-Unis, » affirme M. Benoit.

« L'aspect qui revêt peut-être le plus d'importance, c'est que nos gens d'affaires sont désormais mieux disposés à communiquer avec leurs clients, leurs marchés et leurs fournisseurs, » précise M. Benoit. « De plus, les touristes pourront voyager plus librement entre Ottawa et les destinations américaines. »

Nouveau coup d'oeil
L'installation du centre d'inspection de dédouanement n'est pas la seule nouvelle construction à voir le jour à l'aéroport cette année. En effet, on a consacré près de 7 $ millions à 25 projets touchant divers aspects depuis la réparation de la chaussée côté piste et des routes jusqu'à l'installation de nouveaux systèmes d'alarme en cas d'incendie et d'un nouveau réseau téléphonique. De plus, l'aspect esthétique de l'aérogare a été amélioré : les salles de toilettes ont été modifiées, des panneaux publicitaires ont été installés et la section commerciale à été agrandie et rénovée. Des entreprises telles que Gatineau Brewing Company, Second Cup et Battery Plus s'y sont établies et mettent de la couleur et de la variété dans l'aérogare principale.

Nouveau rôle
L'Aéroport international d'Ottawa contribue à la promotion d'Ottawa et de l'Outaouais. En novembre, un exposé sur les quatre saisons a été dévoilé dans l'aire de délivrance des bagages afin d'informer les voyageurs des attraits et des installations d'affaires de la région. « Nous cherchons à forger de nouveaux partenariats au sein de notre communauté, à mettre notre région en valeur aux yeux des voyageurs et à créer diverses possibilités nouvelles pour les entreprises locales, le tourisme et les investissements. »

Nouveaux vols
La circulation transfrontalière a augmenté de 50 % depuis l'ouverture du centre d'inspection de dédouanement en juillet dernier. À l'heure actuelle, les départs d'Ottawa vers des destinations américaines sont au nombre de 37 presque tous les jour. M. Benoit et son personnel cherchent toujours à ajouter des vols au programme afin de faciliter les déplacements des voyageurs et de leur offrir davantage de destinations. Il souligne : « Si nous souhaitons obtenir de nouvelles routes et des vols plus fréquents, nos voyageurs doivent d'abord choisir Ottawa. Les voyageurs d'Ottawa et de l'Outaouais doivent appuyer les transporteurs aériens qui desservent la région -- autrement dit, lorsque possible, choisissons Ottawa. »

Nouveau plan
Au mois d'août, l'Administration de l'aéroport a annoncé qu'une firme de gestion et d'ingénierie était chargée de diriger un consortium pour la mise en oeuvre du plan directeur de l'aéroport, étalé sur 20 ans. L'analyse préliminaire du plan directeur, qui fera état des installations et des services actuels et de l'évaluation des besoins prévus en matière de services aériens de la région, sera publiée au printemps prochain. « Notre aéroport n'est plus en mesure de traiter le trafic ou d'assurer le service aux voyageurs de façon efficace et aisée, » déclare M. Benoit. « Notre bâtiment a 35 ans, nos installations débordent d'activité. L'analyse du plan directeur permettra de déterminer les mesures à prendre concernant l'aérogare principale et d'entrevoir des options concernant l'agrandissement des aires de stationnement, des aires de circulation au sol et des pistes. »

« En soi, la cession a été un événement très significatif, » dit M. Benoit au sujet de la cession de l'aéroport de Transports Canada à l'Administration de l'aéroport. « Cette installation est désormais sous la direction d'un Conseil local qui représente les intérêts de notre communauté et qui est à l'écoute des besoins de celle-ci. »

« Nous avons parcouru une bonne distance depuis la cession le 1er février, ajoute M. Benoit, et notre voyage ne fait que commencer. »