Banner image - Inukshuk

Le président et chef de la direction de l’Administration de l’aéroport international d’Ottawa prend sa retraite

Date de diffusion: 
14 Mars 2012 :00ampm-abbreviation am

« Paul Benoit a joué un rôle déterminant dans le succès de l’aéroport », affirme Jim Watson maire d’Ottawa

Après avoir été à la tête de l’Administration de l’aéroport international d’Ottawa pendant 16 ans, Paul Benoit, président et chef de la direction de l’Administration de l’aéroport international d’Ottawa, vient d’annoncer qu’il prendra sa retraite en février 2013.

Au cours de cette période, plus de 500 millions $ ont été investis dans la mise à niveau de l’infrastructure aéroportuaire. Une nouvelle aérogare a été construite au coût de 310 millions $ et a été agrandie cinq ans plus tard au coût de 95 millions $, et 60 millions $ ont été affectés à l’agrandissement du stationnement étagé de l’aéroport entre 2004 et 2010.

« Quand Paul a accepté ce poste, l’aéroport d’Ottawa faisait penser à ceux que l’on trouve dans les pays du tiers monde », souligne Jim Durrell, ancien maire d’Ottawa et ancien président du Conseil d’administration de l’Administration de l’aéroport. « L’aéroport perdait de l’argent et nous faisait honte. Aujourd’hui, surtout grâce au talent de Paul, l’aéroport d’Ottawa est reconnu comme l’un des meilleurs dans le monde. »

Le maire actuel d’Ottawa, Jim Watson a lui aussi applaudi le développement et la croissance de l’aéroport d’Ottawa sous la direction de Paul Benoit. « Grâce au leadership éclairé exercé par Paul, l’aéroport est devenu le meilleur en Amérique du Nord et pour le monde entier un modèle d’excellence, et contribue grandement à la prospérité économique et à l’essor du tourisme dans la capitale nationale. Au nom de tous les résidents d’Ottawa et de mes collègues du Conseil municipal, je remercie de tout coeur Paul et nous lui sommes grandement reconnaissants de tout ce qu’il a fait pour Ottawa. »

Le mois dernier, le Conseil international des aéroports (ACI), un organisme qui représente les aéroports de 179 pays et territoires du monde entier, a annoncé qu’Ottawa s’était classé au premier rang en Amérique du Nord, toutes les catégories d’aéroports confondues, et en deuxième position à l’échelle mondiale pour la qualité de son service à la clientèle.

« Paul pense comme un entrepreneur », indique Raymond Brunet, actuel président du Conseil de l’Administration de l’aéroport. « Et cette approche, il ne l’applique pas seulement au service à la clientèle. À ce jour, nous avons investi plus d’un demi-milliard de dollars dans des projets de construction et d’infrastructure dont il a assuré la direction. Plus souvent qu’autrement, ces projets ont pris moins de temps et ont coûté moins cher que prévu, ce qui donne la pleine mesure de son leadership et de son talent de motivateur.»

Quand on demande à Paul Benoit de laquelle de ses réalisations il est le plus fier, il répond sans hésiter le Projet ensoleillement, le programme de dons à la communauté instauré par l’Administration et qui a permis à ce jour à des organismes de bienfaisance de la région d’Ottawa-Gatineau de toucher collectivement près d’un million $ depuis 2004.

Et que compte-t-il faire une fois à la retraite? « Après 45 années de travail, je crois que je vais m’accorder un peu de repos, dit-il. Pour le reste, qui sait? »

La recherche d’un cadre pour trouver un successeur à M. Benoit sera entreprise sous peu.

L’AAIMCO exploite l’Aéroport international d’Ottawa sans subventions du gouvernement dans le cadre d’un accord de cession de bail sur 60 ans avec Transports Canada. L’AAIMCO a pour mandat de gérer, d’exploiter et de mettre en valeur les installations et les terrains de l’aéroport pour soutenir la croissance économique de la région de la capitale nationale.