Banner image - Inukshuk

Les clients à destination des États-Unis bénéficient d’un changement à l’horaire

Date de diffusion: 
29 Octobre 2013 :00ampm-abbreviation am

L’Administration de l’aéroport international d’Ottawa est fière d’annoncer une amélioration à son service à la clientèle en partenariat avec le U.S. Customs and Border Protection (U.S. CBP).

À compter du 3 novembre 2013, le service de contrôle préembarquement et de prédédouanement pour les États-Unis sera ouvert dès 4 h 30 pour tenir compte des vols transfrontaliers qui débutent dès 6 h. Le service de prédédouanement du U.S. CBP fermera tous les jours à 19 h 30, ce qui allouera amplement de temps pour traiter tous les vols réguliers.

« Cette modification des heures du U.S. CPB est importante à Ottawa en raison de la période de pointe que nous connaissons chaque matin pour les vols transfrontaliers, a souligné Mark Laroche, président et chef de la direction de l’Administration de l’aéroport d’Ottawa. Cela se traduira pour nos passagers par un processus de contrôle de la sécurité et d’inspection de l’U.S. CBP sans délais ou périodes d’attente excessifs en raison d’une différence dans les heures d’ouverture des services rattachés aux formalités de voyage. Nous sommes très reconnaissants aux douanes américaines d’avoir accepté d’adapter leurs heures de travail dans le but d’assurer à nos clients le meilleur service possible. »

La directrice de point d’entrée de la U.S. CBP, Ellyna Larson, abonde dans le même sens que M. Laroche : « Nous avons instauré un excellent partenariat avec l’Administration de l’aéroport d’Ottawa, et nous sommes heureux à la perspective de jouer un rôle encore plus grand en vue de bonifier l’excellent service à la clientèle que l’ensemble de la communauté aéroportuaire assure à nos passagers. » 

L’AAIMCO exploite l’Aéroport international d’Ottawa sans subventions du gouvernement dans le cadre d’un accord de cession de bail sur 80 ans avec Transports Canada. L’AAIMCO a pour mandat de gérer, d’exploiter et de mettre en valeur les installations et les terrains de l’aéroport pour soutenir la croissance économique de la région de la capitale nationale.

-30-