LES TRAVAUX D’EXPANSION DE L’AÉROPORT S'AMORCERONT SOUS PEU

Date de diffusion: 
4 Avril 2006 :00ampm-abbreviation am
Le 4 avril 2006 (Ottawa) – Aujourd’hui, l’Administration de l’aéroport international d’Ottawa a annoncé que le Conseil d’administration a approuvé la phase II du Programme d’expansion de l’aéroport (phase II du PEA), dont le budget s’élève à 95 millions de dollars.

En 2005, l’Administration a annoncé qu’elle commencerait à concevoir un projet d’expansion à la section des vols domestiques et internationaux à l’extrémité sud de l’aérogare. L’expansion permettra d’ajouter 12 portes d’embarquement, sept passerelles d’embarquement et plus de 7 000 m2 d’espace d’attente.

« Compte tenu du nombre accru de passagers et de l’ajout de plusieurs vols et compagnies de vols nolisés depuis l’ouverture de la nouvelle aérogare en 2003, la congestion aux heures de pointe est maintenant à un point tel qu’elle pourrait nuire à notre croissance future » souligne Jim Durrell, président du Conseil de l’Administration de l’aéroport. « Nous sommes prêts à ajouter l’espace supplémentaire dont nous avons besoin ».

« Depuis les 11 derniers mois, nous avons travaillé à l’élaboration d’un excellent concept et nous sommes prêts à mettre en adjudication quelques-uns des principaux éléments du projet, notamment la construction du bâtiment, la construction de l’aire de trafic, les travaux de génie civil et les travaux de démolition », soutient Paul Benoit, président et chef de la direction de l’Administration. « Grâce au soutien du Conseil d’administration, nous sommes maintenant en mesure d’agir rapidement, mais prudemment, et nous sommes impatients de bâtir sur l’immense succès que nous connu lors de la phase I. »

Afin d’assurer une continuité, les architectes et les concepteurs ont incorporé, dans le nouvel espace, un grand nombre des éléments et des finis que l’on retrouve dans l’aérogare. On adoptera un important programme de recyclage dans le cadre du projet; environ 75 % des éléments de la vieille aérogare, qui sera éventuellement démolie, seront transformés et réutilisés. On prévoit également récupérer et réutiliser du bois d’œuvre de sapin de la C.-B. qui se trouve dans un hangar de la Deuxième Guerre mondiale actuellement en démolition. Le bois ajoutera des tonalités charmantes et chaleureuses à l’espace et sera un rappel constant de la riche histoire militaire de l’aéroport.

Le projet, que l’on prévoit terminer en 2008, n’entraînera aucune augmentation des frais d’amélioration aéroportuaire et sera entièrement financé sans l’aide des contribuables, ce qui est une excellente nouvelle pour ces derniers et pour les voyageurs.

L’AAIMCO exploite l’Aéroport international d’Ottawa sans subventions du gouvernement dans le cadre d’un accord de cession de bail sur 60 ans avec Transports Canada. L’AAIMCO a pour mandat de gérer, d’exploiter et de mettre en valeur les installations et les terrains de l’aéroport pour soutenir la croissance économique de la région de la capitale nationale.