Une saine gestion financière à l'Aéroport international d'Ottawa

Date de diffusion: 
17 Mars 2003 :00ampm-abbreviation am
Ottawa – L’Administration de l’Aéroport international d’Ottawa (AAIO) a publié aujourd’hui ses résultats financiers pour l’année 2002. Selon le président et chef de la direction, Paul Benoit, l’Administration a eu à relever certains de ses plus grands défis depuis la prise en charge des opérations aéroportuaires en 1997.

« Les excellents résultats font honneur à toute l’équipe de l’Administration aéroportuaire, qui a su faire preuve de vigilance dans son approche de limitation des coûts, qui a constitué un défi particulier, étant donné que nous avions le Projet d’expansion de l’aéroport à gérer en parallèle », a dit M. Benoit.

Revenus
Pour l’année terminée le 31 décembre 2002, l’excédent des revenus sur les dépenses a été de 11,4 millions de dollars, comparativement à 18,2 millions pour l’année terminée le 31 décembre 2001.

En 2002, l’Administration a produit des revenus de 55,3 millions de dollars au total, comparativement à 53,0 millions en 2001, malgré les effets de l’après-11 septembre 2001, qui ont continué de se faire sentir dans l’industrie de l’aviation. Les sources des revenus ont été les concessions, le stationnement des véhicules, les frais aéronautiques, et les frais d’amélioration aéroportuaire (FAA). Les FAA, qui ont été institués en 1999, sont perçus en vertu d’un accord avec les transporteurs aériens, et compris dans le prix du billet d’avion.

Dépenses
Les dépenses totales sont passées de 34,8 millions de dollars en 2001 à 43,9 millions en 2002, soit une augmentation de 9,1 millions. Le loyer foncier payé au gouvernement fédéral a pesé 2,2 millions de dollars de l’augmentation. En outre, les dépenses en intérêts ont été de 6,3 millions de dollars de plus qu’en 2001, du fait de l’émission d’obligations de 270 millions de dollars en mai.

Le resserrement des contrôles des dépenses dans la foulée du 11 septembre 2001 a contribué à limiter les hausses du coût des matériaux, des fournitures et des services. L’Administration a réussi à aligner ces dépenses sur les niveaux de 2001, malgré l’accroissement des frais d’assurance et des avantages sociaux, et des tarifs des services publics.

Ressources en capital
Conformément au mandat de l’Administration, tous les bénéfices seront réinvestis dans les opérations et le développement de l’aéroport, et notamment dans des dépenses d’investissement pour répondre aux besoins opérationnels continus.

En 2002, à l’exclusion des intérêts capitalisés, l’Administration a effectué des sorties de fonds de 122,1 millions de dollars en dépenses d’investissement pour le Projet d’expansion de l’aéroport (PAE) et de 3,8 millions de dollars en dépenses d’investissement pour l’entretien. Le produit de l’offre d’obligations de 270 millions de dollars en mai 2002 a rapporté à l’Administration suffisamment de liquidités pour financer le PEA jusqu’à sa fin.

Trafic passagers
Les pressions financières auxquelles sont soumises les compagnies aériennes ont donné lieu à des réductions de capacité de la part des compagnies aériennes desservant Ottawa. Par extension, le trafic passagers a aussi diminué pour la majeure partie de l’année.

« Sans connaître la croissance de 2000 ou d’avant septembre 2001, le trafic passagers a commencé à afficher des signes de reprise vers la fin de 2002. Selon nos chiffres, le recul d’une année à l’autre a été de 5,1 %, alors qu’on le prédisait de - 5 % à - 7 %. Une augmentation de 6,3 % du trafic passagers en décembre 2002, par rapport à la même période de 2001, traduit une amélioration de la situation », a déclaré M. Benoit.

L’AAIMCO exploite l’Aéroport international d’Ottawa sans l’aide des contribuables, en vertu d’un accord de cession de bail sur 60 ans avec Transports Canada. Elle a pour mandat de gérer, d’exploiter et de mettre en valeur les installations et les terrains de l’aéroport pour soutenir la croissance économique de la région de la capitale nationale. Son aérogare âgée de 40 ans a été agrandie pour la dernière fois en 1987. Depuis, le trafic voyageurs a augmenté de plus de 40 %.

L’Administration de l’Aéroport international d’Ottawa tiendra son assemblée générale annuelle le 30 avril 2003, à 16 h, au Centre des congrès d’Ottawa, Capital Hall 2B, 1er étage.
-30-


Pour information :
Krista Kealey (613) 248 2050
Directeure, Communications et affaires publiques